Il y a quelques jours, on constatait une épidémie collective de sécrétions intestinales par voie anale (Oui, diarrhée !) auprès des puristes suite à la publication de l’article sur la Mercedes 190 SL. Je tiens à les avertir, mais ça ne va pas s’arranger avec celle qui arrive… une véritable Mercedes 300 SL présentée au SEMA 2011 par Chip Foose ! 

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 1

Je rassure tous ceux qui ont dépassé le stade de l’intro, mais je pense que Chip Foose connait suffisamment les bagnoles et les apprécie pour aller shooter et massacrer un 300 SL. Non, l’objectif ici était de mettre en avant la qualité d’un de ses fournisseurs et partenaires, à savoir BASF qui lui fournit ses peintures.


Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 2

C’est d’ailleurs dans ce sens que ça s’est passé. BASF a demandé à Chip Foose de retoucher une rare Mercedes 300 SL qui venait tout juste d’être restaurée 3 ans auparavant. Mais ce coup-ci, pas de swap de l’espace, de roues démesurées, de cuir d’autruche ou de suspensions à géométrie variable. Non, du sobre, du classe, du discret… absolument hors de question de gâcher ce chef d’oeuvre de 1957 signé Mercedes.

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 3

Ainsi, Chip est resté discret dans les retouches de la carrosserie. D’abord, il a enlevé les pare-chocs d’origine pour les remplacer par des modèles réalisés sur mesure plus fins et élégants. Ensuite, le bossage des ailes arrière a légèrement été revu afin de devenir plus symétrique à celui de l’avant… Oui, c’est subtil.

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 4

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 5

On continue avec la face avant. La calandre a été affinée, et les phares remplacés par des modèles plus moderne mais à l’apparence d’origine. Bien sûr, la peinture est refaite en biton avec liseret rouge. On reconnait bien la touche Foose… même si je reconnais que sur la 300, j’accroche pas ! Enfin dernier détail, les roues sont débarrassées de leur enjoliveurs puis sont polies, repolies et rerepolies.

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 6

Tout le reste est laissé intact, fidèle à la sortie d’usine en 1957. Alors comme je le disais plus haut, même si ce coup-ci la patte Fosse est discutable, cela n’enlève rien au fait que tout a été fait dans la subtilité, avec l’esprit de respecter l’origine tout en jouant sur quelques détails. Pour le reste, une peinture ça se refait non ?!

Quand Chip Foose s'occupe d'une Mercedes 300 SL ! 4

© BASF & Chip Foose via signatures éventuelles