Drag-U-La by Barris – Une caisse mortelle !!



Ah les sixties ! Les folles années de débauche automobile où tout était permis. Des moulins étudiés pour consommer un max et faire marcher l’industrie du pétrole, des caisses gigantesques, et des créations toutes plus folles le unes que les autres. Une partie de ces créations, on les doit au mythique Georges Barris, le père du Kustom. Notre défunt Georges nous a quittés, mais vous savez comment il est arrivé au paradis du V8 ?

Avec cette caisse ! La Drag-U-La. Vous vous demandez surement comment un engin pareil à pu un jour fouler les drag-strips ? On va tout vous dire. A la base il y avait la série “The Monsters” diffusée sur CBS entre 1964 et 1966. Un jour un producteur s’est dit qu’on allait mettre le cul de Grandpa Monster – le Vampire – dans une caisse de drag. Ouais, mais une caisse de drag qui allait avec le perso. 

Et si vous vouliez un truc complètement à la masse sur 4 roues à l’époque, vous appeliez Georges Barris. Aujourd’hui c’est West Coast Customs et j’en passe… Pas le même impact. Donc oui, Grandpa Monster allait courir dans un cercueil. Ledit cercueil en fibre de verre à été acheté de manière totalement illégale à l’époque, car il était interdit aux pompes funèbres californiennes de vendre ce genre de produits sans certificat de décès. C’est donc sous la table que les billets sont passés, et que Georges et sa team embarquent le cercueil (laissé à côté de la porte de derrière) une nuit. 

Ensuite on construit un châssis autour de la boîboîte histoire de caser le V8 4.7 de Mustang. Avec 2 carbus 4 corps, et un peu de modifs, l’engin sort 350 cv. L’admission de chez Mickey Thomson dépasse du cercueil et gave en air tout l’bordel. On y colle une paire de slicks Firestone sur des jantes en 10′ et roule ! Le pilote est assis tout a l’arrière avec le pont entre les jambes, sous une bulle en plex. Imaginez sous le soleil californien, ‘faut pas que ça dure plus de 400m ! 

Nous on se dit que ça doit sûrement être un des cercueils les plus rapides du monde. Avec tous les appendices qui vont bien, des lanternes en guise de feux avant à la plaque commémorative de Vlad, en passant par les sorties d’échappement en mode orgue. Sérieux, fallait la pondre celle-ci, merci Georges !

© Mark Cardon & signatures éventuelles


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.