Philippe’s Airride Cox – Perfectionniste…



Si je devais vous détailler toutes les modifs et les détails que Philippe a apporté à sa Cox, je devrais laisser tomber cet articles et passer directement à la rédaction d’un bouquin en plusieurs tomes ! Et encore, depuis les shootings, je vous parie qu’elle a encore évolué… Oui, il est comme ça Philippe et sa Cox ne cesse de bouger. Mais bon, on va quand même essayer de vous la présenter !

Ah si rassurez vous, Philippe sait parfaitement c’qu’il veut. Mais si sa Cox évolue continuellement, c’est surtout parce qu’il est perfectionniste et qu’il essaye toujours d’améliorer l’ultime détail, qui une fois modifié, entraine une autre modif’ pour atteindre la perfection. Oui, à ce rythme, il n’y a jamais de fin. C’est comme regarder son reflet avec 2 miroirs face à face… l’illusion est infinie. 

Sa Cox est de 1961 et n’a plus grand chose à voir avec la voiture du peuple qu’elle était à sa sortie d’usine. Déjà, elle est aujourd’hui à géométrie variable, posée sur kit airride réalisé sur mesure chez Kustom Cars… Pour l’histoire, les boudins et la gestions sont passées par plusieurs étapes pour obtenir le rendu recherché par Philippe. Un coup trop haut, un coup trop bas, un coup ça passait pas, un coup ça descend plus devant que derrière… puis l’inverse. A force de modifs et d’adaptations, Kustom Cars finit par obtenir le résultat tip top. 

Pendant ce temps là, l’avant reçoit des freins à disque et les tôles sont élargies , passées en biton, équipées d’enjo’ chromées et chaussées en flancs blancs pour amplifier le look vintage. Le fitment est parfait et le châssis peut désormais dédicacer le bitume.

La caisse est passée en biton, gris et blanc, avec un effet roots entretenu. Les portière reçoivent les couleurs de Krax Moto, le shop de Philippe. Les grilles de phares viennent d’une Porsche 356 pendant que l’arrière est équipé d’un pare-choc et de feux US. Sur l’aile avant, Philippe a posé un décapsuleur… un équipement vital, totalement nécessaire et utile sur les rasso ! On se demande même pourquoi les constructeurs ne le proposent pas… Option “Open Bier” ! 

Dans l’habitacle aussi l’ambiance est là. Sellerie refaite en rouge, contrasté en blanc sur les panneaux de portes. P’tites touches chromées, volant en bakélite blanc, pommeau Dragon Ball, store à l’arrière, et sono Focal avec autoradio Retrosound. 

Enfin au niveau du Flat 4, Philippe lui a offert un p’tit shoot. Il a été complètement refait chez Slymotors et en y étant, sa cylindrée affiche maintenant 1641cm3. La puissance tourne aux alentours des 80 ch ce qui est largement suffisant, surtout à quelques centimètres du bitume !

La Cox de Philippe lui ressemble énormément, fun, cool et pas prise de tête. D’ailleurs il en profite pour remercier tous ceux qui ont mis les mains dedans (Je parle de sa Cox hein !) pour l’aider à arriver au résultat souhaité. Rémy de Kustom Cars, Sylvain de Slymotors, Jonathan, Alex, Antho, Thierry, Yaya et Laurent. Moi aussi je le remercie, déjà pur sa patience, et surtout, parce qu’il fait vraiment partie de la famille des Petrolheads, avec de l’essence qui coule dans ses veines… Ah si, quand on appelle son chat Targa…!

© DLEDMV via Ti Ti et Char Ly


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.