Volvo S60R – Pendant ce temps-la, devant mon PC #4 3



Au fait, je vous ai dit que je cherchais une caisse ? Ben ouais, je n’ai toujours rien trouvé. Et comme je vous l’avais annoncé à la fin de l’opus 3 de cette “fascichiante” rubrique, je papillonne un peu sur toutes les marques. La liste de mes recherches sauvegardées sur tous les sites de petites annonces ressemble à une liste de courses de famille nombreuse et je commence à être un peu dépité. Tiens, pourquoi pas une Volvo S60R ?

Qui eut cru que ce soit si compliqué à trouver un break essence avec des chevaux pour un tarif correct ? Pas moi en tout cas. Surtout que quand je vendais encore mon ancienne voiture et que je n’avais pas les fonds pour acheter une nouvelle il y en avait tout le tour du ventre !

C’est toujours comme ça de toute façon. Comme quand tu cherches du boulot. Tu cherches pendant des mois tu trouves rien, et dès que tu signes un contrat t’a 10 boites qui t’appellent ! Quoique, des que j’achète une voiture en général j’arrête de regarder les petites annonces, ça évite d’avoir les boules.

Toujours est-il que devant l’absence de choix dans ce que j’avais prévu au départ, je suis bien obligé d’élargir mes recherches. Et la je me suis dit qu’un petit T5 Volvo ferait bien mon affaire dans une petite V50. Seulement c’est un peu comme le Yéti, tout le monde en a déjà entendu parler mais personne n’en a jamais vu, du moins à vendre !

Et au fil de mes pérégrinations, voila que je tombe sur cette splendide S60R ! Non mais si arrêtez de déconner elle claque ! C’est déjà assez rare de voir une S60R, alors dans un rouge flamboyant (et puis en rouge ça va plus vite, ça on n’arrête as de vous le dire !) et préparée de la sorte c’est comme trouver un billet de 50 balles dans la poche d’un vieux jean ! Elle nous vient de Russie et Anton, son proprio, est membre actif de Swedish Metal. Et cet homme de gout à réussi à allier style et performance car il aime bien aller taquiner un peu les circuits, mais avec classe !

Niveau extérieur, la peinture a donc été refaite, et appliquée sur des éléments de carrosserie d’origine de S60R modifiés. Ça n’a échappé à personne. Les ailes avant fabriquées sur mesure ont été laissées brut, pour le style. Pourquoi pas… Pour la perf, la caisse a été abaissée et posée sur des combinés BC Racing BR-RS accrochés au train avant entièrement revu pour la piste et élargi, qui relie les jantes forgées SSR en 18 au sol grâce aux pneus Toyo 888R. Les freins quant à eux ont aussi été modifiés avec des pièces en céramique, et le moteur revu de fond en comble. Par contre, ma traduction du Russe étant un peu approximative je ne suis incapable de faire une synthèse correcte. Vous ne m’en voudrez pas hein ?

Bref, j’avoue que plus je regarde les Volvo, et plus elles commencent à me plaire. On va continuer à surveiller les petites annonces… Au fait, je vous ai dit que je cherchais une caisse ?

©Anton Shirokov via Lowdaily.ru



A propos de Julien Vidal

Imaginez un petit lapin avec un rouleau de PQ sur la tête... Ajoutez-y l'age du capitaine. Retranchez 2 et multipliez par 4. Maintenant recopiez ce que vous avez trouvé et envoyez le a 17 000 personnes par pigeon voyageur. Le premier qui revient gagne 1 million de dollars.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Volvo S60R – Pendant ce temps-la, devant mon PC #4