Je ne sais si vous avez déjà vu cet épisode de The Grand Tour où Richard Hammond part essayer un Baja Bug en plein désert. Depuis que je suis resté scotché sur ce missile totalement ch’tarbé, j’me suis dit qu’il fallait qu’on en cause un jour… Eh bien voilà, nus y sommes. En accrochez vous, parce que plus de 1000 ch sur les roues arrière, avec un truc qui fait des wheeling à plus de 200 dans le sable, c’est juste débile… mais ici, on adore ça ! 

Un Baja Bug, c’est un gros buggy. Mais oubliez le style Manx ou LM. Ici, c’est du lourd ! Un châssis tubulaire, quelques panneaux en fibre, 2 baquets, un volant, 4 roues et une bombe à neutrons en guise de moteur ! Un gros V8 emprunté à Détroit, posé en porte à faux arrière et gavé au compresseur ou au turbo. En mode soft, le truc sort entre 300 et 400 ch. Mais une fois shooté et débridé, ça dépasse allègrement les 1000 ch, en prise directe avec les 2 gommards arrière qui sont comme scotchés aux dunes.


Lunettes et bandeau obligatoires si vous ne voulez pas bouffer du sable ! Mais par contre, l’engin croise sur les dunes aussi vite que s’il s’agissait de la file de gauche de l’autobahn ! C’est juste hallucinant… Et si l’envie vous en prend, il ne vous reste qu’à souder le droit au plancher pour voir le missile pris instantanément d’une érection en se dressant fièrement vers le ciel ! 

Plusieurs préparateurs ricains s’en sont faits une spécialité. Même Hoonigan en a dopé un à coup de LSX 454 Biturbo ! Celui d’Hammond est un Sandrail qui flirte gentiment avec les 1500 bourrins. Enfin l’équipe de Heat Wave Visual en a confié un au pilote Blake Wilkey pour leur série Super Vision… Là aussi, le truc est en mode LS supercharged.

Ces engins sont juste démoniaques… seul souci, faut du sable et des dunes à proximité ! 

© The Grand Tour / NICOLINO TM / HeatWaveVisual / Photos via signatures éventuelles


Pin It on Pinterest

Share This