J’sais pas si vous avez remarqué, mais on partage un peu d’infos maintenant. Ah pour ça, faut nous suivre sur notre page ! Mais bon j’vous rassure, on ne s’est jamais trop pris au sérieux dans nos articles, donc n’imaginez qu’on fasse pareil avec les infos qu’on publie. Sauf que ça attire du monde… plus de 100.000 followers sur toutes nos pages… donc qui dit monde, dit parfois, même souvent, trolls…! 

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 1

Les commentaires sur Facebook… Ah on se rend compte que la génération Télé Réalité est bien là et que pour certains, l’intelligence artificielle semble avoir pris le dessus sur la leur, qui semblait pourtant bien réelle ! C’est pas possible, 80% des commentaires c’est pour râler, critiquer, se plaindre… ‘Tain mais vous vous faites autant chier que ça dans votre vie pour être aussi aigris et chiants ? Donc au milieu de cette population dépressive, éclectique et variée, je me suis amusé à distinguer quelques profils de trolls qu’on peut parfois croiser… Sachant que certains réussissent même à en cumuler plusieurs ! Bien entendu, toute ressemblance avec des faits ou personnages réelles seraient pure coïncidence… volontaire !


Celui qui voit toujours le dessin d’une autre voiture :
Alors là, quelle que soit la caisse que tu publies, il voit toujours autre chose. Cherche pas, ils ont pompé, mais en moins bien… Une nouvelle Peugeot ? Il y voit une Hyundai ! Une Alfa… Pffff, mauvaise copie d’une Lexus forcément ! Une Renault ? Arrête, tu vois bien que ça ressemble à… une Renault quoi ! 
En fait, ils me font penser à ces filles qui, s’extasiant devant un nouveau né, doivent absolument trouver à qui il ressemble… si c’est à la mère, si c’est au père… à moins que ce soit le voisin… ou le livreur de pizzas ! 
Bon, faudra un jour leur expliquer qu’entre les normes, les plateformes communes, et les designer qui jouent aux chaises musicales… on retrouvera effectivement quasiment toujours des similitudes, dans une courbe, un profil, une prise d’air, un phare… Certains constructeurs savent exacerber la personnalité, d’autres sont plus timides, de peur aussi de froisser un marché. Ah ben oui, quand ils ont dessiné la voiture, ils l’ont pas faite pour toi mec, mais pour séduire plusieurs marchés, les français, les anglais, les italiens, les australiens, les chinois, les marocains, les sénégalais, les russes… Ceci explique peut être cela. 
Enfin bon, il est pas méchant, il emmerde personne, il joue au jeu des 7 erreurs… Il doit quand même s’faire chier dans la vie !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 2

Celui qui a déjà eu ou qui connait quelqu’un, dans tous les cas, il connait mieux que toi :
Hola, là on a un pro. Il a tout conduit, tout lu, tout vu, tout étudié, tout essayé… et si au pire c’est pas le cas, il a un pote qui l’a fait avant de lui dire et lui expliquer. Alors ok… Ouais je sais, il est casse couille celui là. Mais bon, il se sens indispensable pour venir t’expliquer parce que lui il sait, et toit non ! Puis dès qu’il essaye d’étaler son vécu, sa science ou son savoir, ben tu te rends compte que c’est que de la théorie sortie d’un mauvais forum avec 12 membres, tous sponsorisés par la Cotorep, et qu’il a fermé il y a déjà 8 ans ! Ou alors, il cherche le plus sérieusement possible à t’expliquer que le feu ça brule et que l’eau, ben ça mouille ! Sa théorie est donc digne d’un touriste… Une sorte de “théoriste” en somme ! Attention, il peut quand même être dangereux… et fatigant !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 3

Le barbare en attente de greffe de cerveau : 
Lui, il mange des nourrissons crus au petit déjeuner. Il boit des infusions à base de Tampax de jeunes vierges en guise d’apéro. Et quand il parle, c’est aussi vide que l’espace qu’il a entre les oreilles. Oui, à part lui et ses gouts, tout le reste c’est d’la merde, dégueulasse, pourri… Finalement c’est un pathétique isolé et malheureux qui ne s’assume pas, même si les réseaux sociaux sont devenus sont terrain de jeu favori et où il semble se reproduire plus vite qu’une Civic Type R (Et une Civic Type R, ça va très vite hein ?!). Car généralement, une fois sorti de sa vie “virtuelle sociale”, il n’existe pas…

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 4

Le limité en vocabulaire, serial killer de la grammaire :
Eux, à chaque fois qu’ils écrivent quelque chose, une bibliothèque prend feu dans le monde. Et au rythme où ils vont et réussissent à se reproduire, d’ici 15 jours, ils ne devrait rester plus aucun livre vivants ! Alors j’veux bien qu’avec les réseaux sociaux, on est plus au niveau du jardin de plantes que de celui de l’académie Française. M’enfin à un moment… ça pique quoi ! Et tu te dis que s’ils sont dans la vie comme ils écrivent, ça doit pas voler bien haut ! Que Dieu leur vienne en aide… ou plutôt un dictionnaire…  ou un prof de français !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 5

Celui qui a bien l’droit de donner son avis… on est en démocratie non ? :
Lui, j’y arrive plus ! Il m’énerve… Et alors je n’ai jamais lu ou entendu une réponse aussi débile que celle là depuis que j’étais au primaire avec le célèbre : “C’est celui qui dit qui est”. Déjà donner son avis, oui, c’est bien ! Mais surtout à partir du moment où ça intéresse les gens voyez. C’est exactement ce que je fais ici, et pourtant, je ne l’étale pas devant tout le monde et à ce que je sache, je ne prends personne en otage pour que vous le lisiez. Je n’oblige personne… Lui si. Il affiche sa connerie, il s’enfonce, et quand il voit qu’il n’a plus le level, il nous tente le bonus Kamoulox : “Quoi ? J’ai bien l’droit de donner mon avis non ?”. Ah là, on est face au fils caché de Karadoc et Perceval… J’suis sûr qu’au fond de ses yeux, au moment où il sort c’te phrase, on doit y voir tout le salon de l’agriculture réuni !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 6

Celui qui de toute façon, a mieux :
Lui c’est le roi de l’histoire… Quoique tu dises, quoique tu fasses, il a toujours l’anecdote qui va mieux. Tu roules en McLaren P1 ? Attends, lui il connait quelqu’un qui va faire ses courses à Auchan en F1 ! T’as swappé ta Civic avec une V12 d’Aventador, turbalisé et shooté à 2.500 ch ? Ben lui son voisin, il a une 4L avec le réacteur d’Ariane ! Cherche pas, tu gagneras pas. C’est un cas pathologique de manque flagrant de confiance en soi, exacerbé par une mythomanie exacerbée. Conséquence d’une frustration enfantine… Il a du se retrouver à poil devant tout le monde dans la cour de récré alors qu’il était au CM1 ! Et depuis, il cherche simplement à combler ce déficit émotionnel. Il est pas méchant… mais imprévisible, donc méfiance quand même. 

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 7

Celui qui se rassure en taggant ses potes :
On est un peu sur la même pathologie que celui du dessus. Sauf que lui,pour se rassurer, il a remplacé son imagination par ses potes… Un coup il dit que c’est bien, il finit ses phrases par “Hein John”, “N’est ce pas Raoul”… Puis quand ses potes débarquent en se moquant, il explique qu’en fait il déconnait. “Ouais je trouve c’te caisse c’est moins une tuerie que celle de mon pote Sam” – “Tu rigoles, la mienne est pas encore à ce niveau” – “Ouais, j’déconnais, elle est naze”… Il n’ose pas voyez. Il a besoin des autres pour se sentir fort et coriace, mais à la moindre contrariété, il se pisse dessus. Le bon George McFly !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 8

Celui qui n’a pas d’amis… :
Non laissez tomber… Il a déjà pas d’amis, il se sert à rien. Ne perdons pas notre temps avec lui. A la limite, offrons lui une corde, il doit bien déjà avoir la poutre !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 9

Celui qui veut absolument te faire changer d’avis :
Il est pas méchant mais qu’est ce qu’il est chiant et lourd ! Il sait pas débattre… Il faut absolument qu’à la fin, tu sois d’accord avec lui, sinon, il n’abandonnera pas, jamais. Comme un lézard qui te chope le doigt… il lâche plus. Et je n’sais pas c’qu’il faut lui couper pour qu’il te foute la paix… Ah ben oui, la tête ! Ca doit marcher comme ça… j’essaierai la prochaine fois !

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 10

Celui qui essaye d’être drôle :
Eh ouais, et là, le verbe essayer prend tout son sens… Pourtant il fait des efforts. Généralement il passe la journée au volant de son Traffic, de sa Clio commerciale ou de sa berline 2 places passée en utilitaire, à écouter toutes les bonnes blagues et sketchs sur Rire & Chansons… Sauf qu’il a pas compris que Bigard, Palmade, Martin Martin et Elmaleh, bah ça fait rire une fois, et encore… Non, lui il les enregistre, il les apprend par coeur, et dès qu’il peut il t’en sort une… pas drôle… sauf pour lui ! Mec, arrête, tu te fais du mal… enfin surtout à nous…

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 11

Celui qui parle pour rien dire…:
Alors lui aussi il est spécial. Tu causes d’un truc, la discussion s’installe, et il débarque, la braguette ouverte, la fleur au bout du fusil, et il te sort une phrase dont lui seul connait le secret, le thème et la signification… Ah ouais, c’est balaise ! Tu parles d’Alfa, il répond Renault. Tu causes F1, il tâcle Rallye. Tu parles stance, il vient te péter les burnes avec l’origine… mais attention, il te fait même un dissert’ tu vois. Tu sens le gars qui a pris le temps à la réflexion, qui a attendu son moment afin de venir étaler… ben on ne sait pas trop quoi en fait. Limite tu le prends en pitié… et sur le coup, t’hésiterais presque entre lui faire un câlin ou lui coller un bonne grosse tarte à lui faire perdre trois dixième d’audition ! Attendez… pardon ? Ah, moi aussi je parle pour rien là ? Bon ! Ben j’m’en vais alors…

Profils psychologiques de Petrolheads dérangés et bavards... Ouais des Trolls quoi ! 12

© Signatures éventuelles