En lisant le titre, vous imaginez bien que c’est pas vraiment d’une Peugeot 206 SW d’origine dont on va causer. En même temps, plein le cul des Audi, des BM et des Mercedes break qui explosent tout sur circuit. Nicolas voulait une caisse, familiale, une 206, et que le tout soit sportif. Ça existait pas, eh ben il l’a faite ! Présentations.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 1

En fan depuis toujours des 206, Nicolas a fait ses armes sur une banale Hdi 70 ch puis s’est frotté a l’énervée S16 (2.0L 137 ch). Une blanc Banquise strictement d’origine. Forcément, on s’y fait très vite à ces bêtes là ! Une famille qui grandit nécessitât l’achat d’une caisse 5 portes pour pouvoir charger tout l’bordel du papa modèle, et aussi la vente de la fameuse S16.


La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 2

Un budget serré ainsi que les critères énoncés ci-dessus menaient tout droit vers une placide caisse de papa, mais c’est sans compter un ami de Nicolas qui repère a proximité de chez lui une 206 SW S16. Ben oui, et pour le coup c’est suffisamment rare pour être souligné, le break était équipé de la motorisation énervée de la version 3 portes et CC.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 3

Vous vous dites sûrement que le SW est un veau à côté de la 3 portes ? Détrompez-vous, elle ne pèse que 50 kg de plus, même empattement, mais surtout cette masse se trouve en porte à faux derrière les roues, favorisant la répartition des masses et la tenue de route ! Parce que la tenue de route, parlons-en ! Ah non, c’est pas pour rouler pépouze sur la départementale du coin ! Eh oui, à la suite d’une sortie sur circuit pour le fun, Nicolas devient accro.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 4

Cependant, à chaque sortie circuit, les limites de la voiture étaient repoussées, ce qui a forcément amené a quelques modifications. Pas de grosses pièces qui valent un testicule hein, mais la 206 version RC (2.0L 177 ch) offre une belle banque de pièces perfs prêtes a monter dans la majorité. Ce qui fait que la belle 206 SW S16 se retrouve à 75% équipée de pièces d’origine RC.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 5

Ah non, pas simplement des pièces de carrosserie ni l’intérieur, mais des pièces comme la boîte manuelle, le volant moteur (ben ouais, quitte à tout tomber, autant en profiter !), les collecteurs d’échappement, les injecteurs, les étriers de freins et bien d’autres ! Le break est posé sur des combinés AP Suspensions avec des coupelles réglables D2 Racing et un set de 4 jantes Team Dynamics Pro Race 1,2 en 16 qui reste le meilleur compromis.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 6

Et tout ça, ça donne quoi ? Presque 160 ch avec un couple dispo bas par rapport aux RC. Chargée comme une mule et avec un passager (et les freins qui n’étaient pas encore upgradés) un joli 9 minutes et 36 secondes sur le Nürb ! C’est loin d’être ridicule ! Bon, le joint spy de vilo a décidé de rendre l’âme au bout de 3 tours, mais pour 2020, Nicolas compte bien passer sous les 9 minutes. Des triangles montage Groupe A ainsi que des rotules sont prévues pour le printemps, et en 2021, pont court et autobloc.

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 7

Avec tout ça, vous comprendrez que le RW dans le titre n’est pas une faute de frappe, mais bien le badge que cette 206 de papa pressé arbore au cul ! Une lame avant réalisée en impression 3D ainsi que des feux à fond noir et la calandre peinte en noir, font que cette caisse envoie sérieusement du pâté en croûte. C’est vraiment une caisse bonheur, utilisable tous les jours, et on ne peut qu’admirer le boulot réalisé, pour un budget somme toute contenu ! Chapeau l’artiste !

La Peugeot 206 RW S16 de Nicolas - Un p'tit break sur le Nürb ! 8

© Panzer Performance pour DLEDMV