Cette histoire ne va pas être longue, voilà qui va rassurer ceux pour qui aller au delà de regarder les images est synonyme d’hémorragie nasale ! Mais quand je suis tombé sur cette anecdote, j’me suis dit qu’il fallait la partager avec vous… Celle du V12 BMW qui allait faire le bonheur de la McLaren F1. Et pour finaliser son développement, il s’est retrouvé sous le capot d’une BMW M5 E34 !

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 1

La McLaren F1, on la connait tous. Elle est venue poser ses roues à plusieurs reprises sur votre site préféré. On parle d’elle au passé, mais pour beaucoup, la reine de la catégorie, la référence des hypercars, c’est encore elle. Fruit de l’imagination d’un Gordon Murray en pleine effervescence, elle attend sagement qu’une vraie descendante lui soit donnée… et ça ne devrait plus trop tarder !


Sa légende, elle la doit en partie au gazier qui souffle derrière le dos du pilote et de ses deux passagers. Un V12 digne d’une pièce d’orfèvrerie signée BMW. Sachant qu’au début Gordon Murray avait d’abord demandé à Honda de lui développer un moteur. Mais devant le refus du constructeur japonais, c’est finalement en Bavière qu’il trouvera son bonheur. Surtout que Murray connait bien l’équipe de BMW Motorsport et Paul Rosche (l’ingénieur motoriste du constructeur allemand) puisqu’il a déjà collaboré avec eux à l’époque où il était chez Brabham. Gordon sait ce qu’il veut, un V12 atmo et rien d’autre. Et ça tombe plutôt bien puisque BMW vient justement d’abandonner le projet M8 qui embarquait un V12 diabolique.

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 2

Pour son V12 S70/2, celui de la M8 qui finira dans la F1, les sorciers de BMW Motorsport sont partis dans sa grande majorité d’une nouvelle conception même si pour cela, ils se sont basés sur l’architecture du S70B56, le V12 de la 850csi, développé à partir du M70B50 (Le V12 5.0l des 750i et 850i). Au niveau des culasses, c’est le S50B30 (Le 6 en ligne 3.0l de la M3 E36) qui va servir d’inspiration. Entre l’imagination des ingénieurs et leur expérience acquise, ils ont donc donné naissance à un gazier qui allait marquer l’histoire de l’auto d’un pierre blanche !

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 3

BMW qui ne savait pas quoi faire de ce moteur en cède donc l’exclusivité à McLaren Cars Ltd et Murray va lui offrir un écrin digne de ses caractéristiques, à savoir 6.0l de cylindrée, plus de 600 ch, 66 mkg de couple, tout ça pour un V12 capable de tourner à 8000 trs ! La levée des soupapes d’admission par les 4 arbres à cames est réglée en continue par un gestion signée TAG, une filiale de McLaren.

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 4

Mais voilà, pour terminer le développement de ce V12, il faut soit un banc, soit un mulet, une voiture capable de rouler afin d’enregistrer les différents paramètres pour pouvoir les modifier en temps réel. Et c’est là que l’histoire prend un virage surprenant. Car si chez McLaren, on a tout ce qu’il faut en terme de banc d’essai, c’est la seconde solution que va préférer choisir l’équipe en charge du V12 en sélectionnant, un break M5 E34.

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 5

La voiture a donc discrètement servi de banc d’essai aux ingénieurs anglais afin de finaliser tranquillement ce V12. La prouesse étant que tout s’est fait dans le secret le plus ultime et que l’existence de cette voiture a été dévoilée il y a seulement quelques années alors que Chris Harris recevait David Clark dans son émission « The Collecting Cars Podcast ». Clark était l’ancien responsable de la division voitures de route de McLaren, il a eu l’occasion d’essayer la voiture et qu’il a qualifiée de « scandaleuse » ! Quand on connait le caractère de la M5 E34 3.8l, on ose imaginer ce que ça devait donner avec un V12 entre les roues avant et 627 ch sur les roues arrière !

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 6

Voilà, DLEDMV vient de vous offrir l’histoire à raconter dimanche prochain à votre beauf, entre le dessert et le café, ça devrait la lui boucler pendant un bon moment… Alors ? Merci qui ?

Un break BMW M5 E34 avec un V12 de McLaren F1 sous le capot... 7

© Signatures éventuelles