Ah non, c’est bien une Renault 9 pas un parpaing suédois ! Je vous parle pas d’une caisse dans laquelle vous pourrez embarquer lit, canap’, frigo, la belle-mère et le teckel en un seul voyage hein ! Non ici on va causer d’une française passée sous amphet’ qui déménage sévère dès qu’elle touche l’asphalte. Ceintures !!

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 1

Et celle-ci c’est celle de Basilhs. On est allés vous la dénicher en Grèce, donc en soit pas si loin de la France, même si on est toujours en attente de voir une prépa de cette qualité (sur une base de française hein…) sortir de l’un de vos garages tricolores. Cette Renault 9, c’est celle de son père, qu’il a voulu garder en son souvenir. Déjà l’histoire sent bon la nostalgie et les sentiments partagés, et c’est en général le bon terreau pour des projets de folie. Parce qu’on y met tout notre cœur. Bon tripes, temps et argent aussi… Mais c’est secondaire ça ! Ah ? C’était le banquier ? Y s’en fout des tripes et du temps ?! Bref, on va éviter de s’égarer !


La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 2

Quoi qu’il en soit, il est d’ores et déjà nécessaire de tirer notre chapeau à Basilhs qui a réussi a rendre sévèrement désirable une Renault 9. Parce que oui, il faut bien avouer qu’il partait de quelque chose qui a la base fait pas bander quoi ! Et c’est pas les feux avant qu’on retrouvera sur la De Lorean qui vont changer la donne. Malgré ça, notre petrolhead se lance et réalise la voiture seul. Oui, il nous indique que seule la reprog a été faite à l’extérieur.

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 3

Mais concrètement il a fait quoi ? Parce qu’on est bien d’accord que cette R9 à bu pas mal de Red-Bull. D’entrée de jeu, il y a un gros travail sur la carrosserie. Basilhs a tout fait lui-même, à l’exception du capot qui provient d’une Clio Williams. Et bon dieu que cette prise de muscles lui va bien ! En même temps il fallait bien ça pour caser 5 cm en plus de chaque côté ! Quand on vous dit que la taille ça compte… En parlant châssis, on va un peu s’attarder dessus, car y’a pas mal de choses à dire.

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 4

Derrière, exit le train de R9 pour faire place a un 1. Hein ? Un ? Bon ok, j’arrête mes jeux de mots pourris, on est pas chez Motus. Un 1 vient se caser entre le R et le 9, oui, c’est un train arrière de R19 16S qui se retrouve adapté sur la vieille Renault (applaudissements intenses les gars…). Ce train arrière permet de caser de gros disques en 280, et vous allez bientôt comprendre pourquoi y’en a besoin ! Devant c’est des freins de Megane qui remplacent ceux de la bonne vieille R9 quand la direction provient d’une 106 Rallye. Le tout est posé sur des ressorts Cat et des combinés ajustables de chez Kent. Des roulettes « Turbine » de Clio 16S aident à asseoir le style sportif de ce qui aurait pu être une… R9 Williams ?!

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 5

Et si on parlait un peu du dedans ? Le volant arrive d’une Megane, le tableau de bord d’une Renault 19 et le combiné d’instruments provient d’une Clio. Les baquets arrivent tout droit d’une Subaru WRX. Ah ouais, rien que dedans ça cause sévère, et attendez de voir la suite…

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 6

Allez, on arrête ici le suspense. On passe sous le capot. Ah, on vous a promis que ça déménageait, et vous allez voir qu’on vous a pas menti. En lieu et place du moulin d’origine vient se loger un bloc 2.0L nom de code F7R 710  ! Ouais, il a pas fait dans la dentelle Basilhs ! D’entrée de jeu, le bloc se retrouve forgé avec des pistons Wossner qui prennent un taux de compression de 12.5. Coussinets de bielle ZRP, vilebrequin allégé Renault de Groupe A, arbres à cames Cat, et encore plein d’autres trucs.

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 7

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 8

La cerise sur l’Mac Do, c’est l’admission adaptée par le taulier issue d’une Megane Maxi. Y’a pas a chier, les 4 cornets individuels en 45 mm, en plus d’avoir de la gueule, donnent une sacrée pêche au bordel. Parce que oui, avec tout ça, elle en envoie combien au train avant la mémère ? 230. 230 ch à travers une boîte JC5 de Clio Williams. Le tout dans une R9 préparée et allégée.

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 9

On vous avait dit que ça déménageait ! C’est tout réglé aux petits oignons grâce à la gestion from I-RACE Rally Support. Et surtout le job fantastique de Basilhs pour donner une seconde jeunesse à la caisse de son papa. Impressionnés ? Nous aussi, au moins autant qu’avec le Kangoo RS ! Deux ans de boulot sur son temps libre, sans compter les heures, pour un résultat qui fracture une rétine, et une caisse dont le ramage est à la hauteur du plumage, ça vaut le coup non ?! Nous on remercie Basihls pour sa sympathie et sa disponibilité, tout comme Yavor Photography pour son magnifique shooting de la voiture. On vous prépare d’autres pépites dans l’genre, alors restez dans l’coin !

La Renault 9 de 1984 de Basilhs - La déménageuse ! 10

© Yavor Photography