Porsche 964 Turbo ou Porsche 965 ? Vous avez 2 heures avant que je ramasse les copies ! En tout cas, comme disait Françoise Sagan : « La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale »… Cette phrase, c’est la règle N°1 des réseaux sociaux…! Ouais, moins ils en savent, plus ils te pètent les couilles. Il était donc temps d’éclairer leur si petite lanterne…

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 1

La Porsche 964 a été dévoilée au Mondial de l’auto à Paris en 1988. Elle reprenait les traits de la 911 en osant quelques rondeurs mais pas plus. Par contre, elle affichait un Flat 6 toujours refroidi par air, mais passé en 3.6l pour 250ch, posé sur le train arrière d’une Carrera 4… Oui, la 911 osait les 4 roues motrices. Elle débarquait ensuite dans les concessions de la marque l’année suivante accompagnée d’une plus classique Carrera 2, simple propulsion.


La vraie Porsche 965, c'est elle ! 2

Genève 1990, la famille Porsche 964 reçoit le renfort de la Turbo. Son Flat 6 3.3l est celui de la 930, sauf qu’au passage, il a pris 20ch pour en développer 320. Deux ans plus tard, sa cylindrée passe à 3.6l pour 360 ch… Bon jusqu’à là y’a rien de bien compliqué.

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 3

Sauf que c’est là que l’histoire commence… Chez Sonauto, l’importateur Porsche pour la France, afin de différencier les versions atmo des versions turbo, on va les appeler 965. Mais ce n’est qu’un code interne qui n’a absolument rien d’officiel. Car chez Porsche, celle qui va vraiment s’appeler 965, elle va avoir 4 roues motrices et un… V8 !

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 4

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 5

La Porsche 959 débarque à Genève en 1983 avec pour objectif de décrocher l’homologation en Gr.B. L’histoire en voudra autrement. Mais il n’empêche que la règlementation va obliger le fabricant d’en assembler et commercialiser un minimum de 200 exemplaires routiers. La voiture est finalisée début 85 pour la version de course et à la fin de l’année pour la stradale. Elle propose une fiche technique hallucinante pour l’époque… Flat 6 2.8l biturbo de 450 ch, 4 roues motrices, 0 à 100 en moins de 4 secondes et 317 km/h en vmax. De quoi poutrer tout ce qui roule, le cul vautré dans le cuir, en toute décontraction avec la clim et la sono.

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 6

La 959 n’aura pas le temps de montrer son potentiel en rallye puisqu’en 86, le Gr.B est arrêté. Et pour la route, les premières voitures vont être livrées qu’à compter de 1987… La marque à pris le temps de peaufiner les réglages. En fait, quand Porsche a présenté sa 959, l’engouement a été immédiat. Les clients habituels étaient prêts à verser des acomptes pour être sûrs d’avoir leur 959. Annoncée à 300.000 DM en 1983, Porsche, face à cette demande, va même se permettre de la vendre finalement à 450.000 DM – soit plus de 230.000 € – ce qui en faisait l’une des voitures les plus chères de la production. Ainsi, la rentabilité commerciale va être largement assurée, et les 254 voitures vont se vendre comme des p’tits pains ! Quand les premières voitures sont livrées, la production est quasiment réservée. La dernière des 283 Porsche 959 assemblées, tombera des lignes en 88. Tout a été vendu et livré.

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 7

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 8

Pensez bien qu’il n’en faut pas plus pour donner des idées aux cerveaux de Zuffenhausen. Et alors que la 959 n’est encore qu’un prototype de salon, et que les ingénieurs planchent déjà sur la future 964, l’état major de Porsche imagine un modèle inspirée de la 959 – comprenez pas là aussi rentable – mais qui viendrait chapeauter la future gamme à la fin des 80’s. Pas une série limitée, cette voiture serait directement proposée au catalogue. Nous sommes donc en 1984 et Porsche lance le projet Porsche 965 !

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 9

A la base, Porsche comptait y greffer un Flat 6 biturbo de 3.4l pour 350ch. Avec un poids estimé à 1450 kg, il y avait de quoi viser les 290 km/h. De plus, il devait pouvoir accueillir la future boite Tiptronic. Mais voilà, elle avait du mal à encaisser le couple du biturbo. Du coup, Porsche allait se rapprocher d’Audi (avec qui ils collaboraient déjà sur la 924) qui était en train de finaliser le moteur de sa future Audi V8. Un V8 de 3.6l relativement compact et qui allait du coup se retrouver entre les roues arrière de la 965.

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 10

La vraie Porsche 965, c'est elle ! 11

En 87, deux prototypes vont voir le jour. Vous noterez la face avant déjà très « 993esque », mélange de 959, 964 et 968 (dont Porsche avait commencé le développement) et le cul repris sur la 959. Manquant de place et de respiration, le V8 tombait à 234 ch (au lieu des 250 d’origine). Tenue de route déséquilibrée, performances décevantes, le V8 est abandonné et on demande alors aux ingénieurs de réfléchir à une version du Flat 6 refroidie par air. Mais en 1988, Porsche décide de stopper le projet 965 qui aurait du, une fois terminé, s’appeler Porsche 969.

© Porsche via signatures éventuelles