La M3 e30 est au firmament du Panthéon BMW. Pas pour la conso de Sopalin qu’elle impose aux “fans” de “Youngz” passionnés d’Automobile façon trading, mais parce qu’elle fût une redoutable compétitrice. En rallye, elle a gagné et fait rêver… Certains passionnés entretiennent la légende et la maintiennent dans son environnement naturel: les cordes sales et les ciels à fond !

BMW

Le premier truc qui m’a tapé dans l’œil sur cette caisse est sa livrée. Pour moi, pas de meilleur choix qu’une Snijers Replica si l’on veut une BMW “Tribute”. “Le Grand” est une légende : septuple Champion de Belgique et Champion d’Europe 94. Cet as de la propulsion nous régale encore aujourd’hui en 997 GT3 à… 62 ans ! Oui, les rallymen Belges ont un coté inoxydable… Grâce à la Trappiste peut être ?

BMW

Au volant d’une BMW couvée par Prodrive et portant ces couleurs, il finira la saison 1988 Vice-champion d’Europe et Champion de Belgique. Pour conclure la parenthèse historique, je vous laisse apprécier “Mr Car Control” dans ses œuvres au Manx Rally 88. Puis je vous cause de la caisse parce qu’elle est vraiment très cool… Promis !

Donc… Les puristes l’auront surement remarqué, cette BMW n’a pas les specs d’une “vraie” M3 Gr.A d’époque. La réglementation technique des championnats de rallye historiques est pourtant assez tatillonne, les seuls upgrades autorisés concernant la sécurité. Mais voilà, cette béhème roule aux States… Et comme le rallye chez l’Oncle Sam c’est un peu un truc de geeks, bah la réglementation on s’en balek !

BMW

BMW M3 E30 Rallycar - Bastonneuse de chronos 8

Réglementation souple donc, qui permet de faire un peu de bolidage ! Notre M3 à la robe fumante reçoit donc l’aileron Evo de sa cousine DTM, une jolie pièce qui offre un look agressif et aide un peu à tenir le cul par terre, l’utile, l’agréable, toussa, toussa… Petite touche hardcore à l’avant aussi : les petits longue-portée halogènes et leur joli support carbone dans le cuvelage d’origine, classieux !

BMW

Subtilement bodybuildée, la belle repose sur un jeu d’ATS en 17 pouces chaussées en semi-slicks Hankook qui lui vont à ravir. Elles dissimulent à grand peine un freinage Brembo XXL et des combinés KW réglables dans tous les sens. Du boulot sérieux et des équipementiers réputés, donc… Ça commence à sentir la scratcheuse potentielle ça !

BMW

À l’intérieur on est sur le même trend. Deux baquets Corbeau à harnais Cobra sont engoncés dans un arceau 20 points ! Du costaud, faut dire que cette BMW évolue dans le Montana, en cas de coït torride avec un Séquoïa ça peut aider. Le tableau de bord est floqué et une batterie de manos VDO prend place derrière le trois branches Momo.

BMW

Hormis les magnifiques panneaux de porte carbone, l’observateur avisé aura remarqué le superbe levier trônant entre les deux baquets. Bien vu ! La boite 5 à crabots d’origine a fait place à une 6 rapports Samsonas commandée par cette magnifique pièce AKG. Avec grille en H hein, c’est pas une séquentielle de fragile, oldschool !

BMW

Puisque l’on vient de parler de la boite, la suite logique serait d’évoquer la mécanique. Et bien après un embrayage double disque on aboutit au légendaire bloc S14 de 2.5 litres… En même temps dans un M3, normal ! Le bouilleur a été revu chez Butler Motorsports, sorcier BMW Britannique réputé. Gavé par une superbe boite à air carbone, il envoie désormais 315 broncos… Viril !

BMW

Violent, surtout que la caisse a subi un régime drastique. Vitres en polyuréthane, malle, capot et pare-chocs en fibre, ailes avant carbone… Bon, on a pas le chiffre, mais avec tout ce bordel je pense qu’il y a moyen de passer sous la tonne à vide : Light is right ! Bref, une BMW qui déclenchera sûrement quelques AVC aux “puristes” mais doit donner d’excellentes vibes à son proprio… Et c’est là l’essentiel !

BMW

©Bringatrailer.com