Si la saga des F&F l’a fait passer pour un furieux des japonaises, Paul Walker était un vrai fan de caisse, toutes les caisses. La collection qu’il partageait avec son ami Roger Rodas, comptait des engins aussi rares qu’hypersportifs ou mythiques… comme cette BMW M1.

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 1

Paul Walker et Roger Rodas ont perdu la vie le 30 novembre 2013… ça fait plus de 7 ans déjà. Pilier de la saga Fast and Furious, Paul a pu s’offrir les engins motorisés dont il rêvait, finissant par s’associer avec Roger pour monter une collection commune plus connue sous le nom d’AE Performance (Always Evolving). Une collection pour le moins éclectique, reflétant la passion que pouvaient porter les deux hommes pour les missiles mécaniques. Un an après leur tragique accident, l’équipe de The Smoking The Smoking Tire, portée par Matt Farah, a pu visiter ce sanctuaire entièrement dédié à la passion de l’auto.

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 2


Au programme, une cinquantaine d’engins, voitures, motos et trucks. De la Porsche 911 (dont trois GT3 RS),  à la Ferrari Testarossa, en passant par une Rolls Royce Ghost, une vingtaine de Mustang (toutes générations, d’origine ou préparées par Saleen), BMW 850 CSi, plusieurs Nissan Skyline et Silvia, trois M3 E30 et sept M3 E36 Lightweight, la 350 Z de F&F5, des Corvette, deux Chevy Nova et une Chevelle Wagon, une Audi S4, un Bronco… et d’autres monstres à quatre ou deux roues.

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 3

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 4

Au milieu de ce harem motorisé, cette BMW M1. Une pièce de choix, livrée neuve le 19 aout 1979 à la concession Schneider à Bielefeld, en Allemagne. Dès 1980, elle passe par les ateliers de BMW AHG où son 6 en ligne M88 va être un chouill’ retouché et libéré afin de pourvoir expirer à travers une ligne sur mesure. D’origine, le 6 en ligne est déjà loin d’être avare en vocalise… mais une fois passé en mode 350 ch on imagine les hurlements du gazier !

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 5

De son côté, la caisse va recevoir un kit complet Procar, comprenant spoiler, bas de caisse et aileron, avant de passer aux couleurs BMW Motorsport. Les ailes sont ensuite remplies par des BBS RS trois parties en 8 et 9 x 16″, aujourd’hui chaussées en Goodyear VR45 de 225/50 et 245/45. Enfin, p’tit détail, la sellerie va passer en mode full cuir. D’origine, l’assise et le dossier étaient en tissu.

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 6

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 7

Pour le reste, on est comme au jour de sa sortie d’usine. Boite 5 ZF, différentiel à glissement limité, suspensions réglables… même le lecteur Blaupunkt est prêt à dévorer la bande des K7. La caisse affiche seulement 6800 km… pourtant elle en a vu du pays ! Après avoir fait son rodage sur les routes allemandes, elle a pris la direction des USA pour rejoindre une collection privée en Georgie. En 95, elle est rachetée par un autre collectionneur et prend la direction du Texas. C’est en 2011 qu’elle va enfin pouvoir se décrasser les pistons une fois arrivée en Californie et se retrouver dans le garage de Paul et Roger situé à Valence.

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 8

BMW M1 Procar Style - Paul Walker n'aimait pas que les jap... 9

Après la disparition des deux hommes, elle va être revendue en 2015 à son propriétaire actuel, qui vient de la mettre en vente sur le site de ventes aux enchères Bring a trailer. Justifiant la mise vente par le fait que la M1 ne peut plus rouler sur les routes californiennes car son 6 en ligne préparé ne serait plus capable de passer les normes antipollution en vigueur dans l’état. On ne parlera pas de spéculation… ni de coup de comm’. En attendant, la caisse a trouvé preneur en atteignant la somme de 500 000 $. On aurait pu s’attendre à un effet Paul Walker, ça n’aura pas été le cas. En tout cas, ça n’enlève rien à la rareté et à la bestialité de l’engin. Une belle machine qui prouve que Paul était un vrai passionné de bagnoles !

© EmergingCollectibles via BaT et vidéos via Speed and Motion & RRM