Sélectionner une page

Elle a quand même de la gueule la Ford Fiesta II ! Un je-ne-sais-quoi qui lui donne un air de pas y toucher. On sent qu’il ne faut pas grand chose pour lui donner une p’tite cure de pompelup. D’ailleurs, si on posait la question à Simon ?

Si vous voulez vous faire plaiz’ sur une caisse, pas forcément besoin d’y laisser une couille. Une petite citadine des 80’s c’est une putain de base pour un projet sympa ! Un peu comme la cette Ford Fiesta 2ème génération. Simon, c’est sa caisse depuis ses 18 ans. Permis tout frais et passionné par les bagnoles des 80’s, c’est de manière assez naturelle qu’il s’est tourné vers une citadine de cette période.

Plutôt que de se baffrer la sempiternelle 206 1.4 l ou la Clio 2 dci, préférez une Fiesta 2 ! Avec un Cx de boîte à chaussures, un intérieur kitch, et l’absence quasi totale d’électronique, on tient le daily de jeune permis idéal. Alors ouais, à 130 dans un platane vous aurez moins de chance de vous en sortir qu’avec une caisse moderne et un airbag. Mais en même temps, atteindre 130 hors autoroute avec l’affaire ça tient presque du miracle. Donc bon, y’a pas plus d’emmerdes qu’avec n’importe quelle autre caisse.

Simon a découvert cette Fiesta un peu par hasard. En jetant un œil sur le coin coin, il croise la calandre de cette citadine un peu fatiguée qui lui fait de l’œil. Pas de prix d’américain et caisse saine, il accroche au style différent des classiques français de la même époque. C’est le coup de foudre, et comme ça qu’il s’est retrouvé au volant de cette caisse.

La Fiesta ayant besoin d’un peu d’amour, il passe les mois qui suivent à restaurer la voiture, et tout y passe ! D’ailleurs, c’est quoi la config ? Alors non, c’est pas une XR2, mais une petite 1.1 l Super Festival, avec ses 50 poneys et sa boîte 4. Pas de quoi aller fouetter un chameau, mais de quoi rouler pas cher, le tout flatté par un échappement sur mesure. Il est petit mais il aime qu’on l’entende ce bloc ! Questions modifs, on retrouve des Pepperpots (les jantes) de XR2, des ressorts courts, le béquet Supersport de XR2 première génération et une paire de Cibié Oscars.

Dedans pas trop de changements en dehors d’un volant, de l’interrupteur pour les Cibié et un extincteur (sait-on jamais). Une petite caisse à l’ancienne, et solide à tous points de vue. Simon a pu en faire l’expérience lorsqu’un diner chevreuil à décidé de mettre fin à ses jours contre son pare-chocs. Là où nos modernes auraient eu l’avant ruiné, la Fiesta n’a pas bougé !

Pour la suite, Simon va faire évoluer tranquillement sa bestiole avec des combinés made in UK, un système de refroidissement refait, et quelques éléments concernant les trains roulants. Le bloc va aussi avoir droit à un nouveau carbu Weber. Si dans quelques milliers d’années ce dernier rend l’âme, notre petrolhead ne serait pas contre y swapper avec un 1.6 ou un Zetec… On a hâte de voir la suite !

C’est bien cool en tout cas cette petite bagnole, elle mérite le label #StanceDiscount. Un gros big up à Simon pour avoir pris le temps de nous parler de sa caisse, mais aussi pour l’audace de s’attaquer à une base peu conventionnelle ! Il tient d’ailleurs à remercier Pierre l’ancien proprio (qui fait des photos de caisses qui claquent !), son carrossier qui a permis de rendre sa superbe à la Fiesta, ses parents et la communauté Fiesta MK1, 2, et 3 pour l’aide monumentale qu’il lui ont apporté. Si vous aussi vous avez une caisse dans l’esprit de celle de Simon, n’hésitez pas à venir nous sonner !

© Pi-R Automotive Photography pour DLEDMV