Sélectionner une page

Chez nous, le pick up, c’est un utilitaire. Aux States, c’est un véhicule à tout faire ! On le fait courir en Baja, en Off Road, on le transforme en Monster Truck et on lui a même fait une catégorie spécifique en NASCAR. Et sur la route, il sait aussi bien jouer au déménageur, qu’à la familiale et même se montrer sportif… comme ce Ford F150 SVT Lightning shooté au V8 compressé !

Coller des watts sur un pic up, ce n’est pas une nouveauté… enfin il n’a pas fallu attendre le F150 SVT Lightning pour constater les dégâts. L’histoire a commencé à la fin des 50’s avec le Chevrolet El Camino qui se retrouvait avec un V8 348 ci entre les ailes avant. Ford allait alors répliquer avec son Ranchero équipé du 289 ci puis du 390 ci… les pick up faisaient alors leur entrée dans la famille des muscle cars avec un look bien à eux qui allait trouver ses adeptes.

Bien sûr, au milieu des 70’s, entre la crise pétrolière, le « clean air act » et les primes d’assurances dissuasives, la mode des big blocks allait rapidement s’effacer avant de faire un timide come back dans les 90’s et s’amplifier au fur et à mesure qu’on s’approchait de l’an 2000.

Du coup, le F150 devenait Lightning en 92, une fois encore pour rivaliser avec l’ennemi de toujours, le Chevrolet 454 SS. Afin de remuer la tôle de l’ovale bleu, les ingénieurs de Ford allait y greffer un V8 Windsor de 5,8 l équipé d’un admission et d’une culasse spécifiques pour aller y trouver 240 ch et 461 Nm de couple. Produit jusqu’en 95, il allait séduire un peu plus de 11.500 clients.

En 99, après une interruption de trois ans, l’arrivée de la 10ème génération de Ford F allait signer aussi celle du F150 Lightning développé par la division SVT (Special Vehicle Team). Et là, ça devenait plutôt viril. La base est un F150 avec simple cabine et benne de 2m de longueur. Le châssis est revu avec des suspensions plus raides, plus basses, des barres stab’ plus grosses et des amortos Monroe accompagnés à l’arrière, par des ressorts à lames. Aux quatre coins, les ailes sont remplies par des jantes en 18″ chaussées en Goodyear Eagle F1 développés spécifiquement pour lui.

Au niveau de la gueule, je pèse mon mot… car le F150 SVT Lightning, c’est avant tout une gueule de tueur. Quelle que soit la couleur, il en impose. Haut, large, musclé, il reste cependant court avec « seulement » 5m20. C’est surement ce qui lui donne ce look de rugbyman. Le truc massif, qui une fois lancé, semble ne plus pouvoir s’arrêter tout en fracassant tout ce qui avoir le malheur de croiser sa route.

Par contre, dans l’habitacle, il ne peut cacher ses origines… oubliez les placages carbone ou la finition tirée à quatre épingles. C’est plastiques durs, assemblages aléatoires et sièges épais et moelleux même si ils se la jouent baquets. Mais c’est solide et bien équipé… y’a rien de sexy, mais ça fait le job.

Sous le capot, le V8 Triton de 5,4 l est shooté par un compresseur Eaton M112. Il envoie 365 ch et 597 Nm de couple aux roues arrière via une boitoto 4 vitesses. En 2001, il gagne 20 ch de plus, 20 Nm de couple et des amortisseurs Bilstein.

Sur circuit c’est une véritable patate ! En même temps avec 2,2 tonnes et une boitoto 4 vitesses, même avec un DGL fallait pas s’attendre à des miracles. Non, l’engin est fait la ligne droite où il passe la barre des 100 km/h en 5,7 secondes avant de foncer vers les 400 m en 14 et de se caler sur un 225 de vmax en engouffrant plus de 30 l au 100 !

Celui qui défile sous vos yeux a reçu quelques bricoles… un jeu de jantes True Forged en 20″ chaussées en Nitto NT555 de 275/40 et 315/35. Les suspensions ont été rabaissées, un aileron Nascar a rejoint la ridelle arrière et sous le capot, le gazier inspire via un filtre conique, le compresseur a reçu une poulie plus petite et le tout est maintenant géré par un ECU Predator pour passer la barre des 400 ch.

Il n’empêche que pour la plupart des fans, le Ford F150 SVT Lightning restera éternellement l’engin au volant duquel Brian O’Conner allait manger les sandwichs au thon de Mia ! Sachant qu’aujourd’hui, le Ford F150 Lightning, c’est la version à piles du célèbre pick up à l’ovale bleu… si c’est pas malheureux !

© Bulletmotorsportsinc via BaT