Spring Event #5 – La LS400 de Rémy ! 2



Ça s’est passé comme ça. On était tous là comme des cons en train de chercher le proprio d’la LS400. Pas trouvé. Du coup on shootait les caisses de ses potes, et là, un gars qui passait par là, nous demande si la sienne nous intéresse. “Mais t’as quoi ?!” “Ben la LS400 !”, musique d’alléluia, on l’avait trouvé ! ‘Fin c’est plutôt lui qui nous à trouvé. Et il est cool !

De la bouche même de Rémy, sa caisse c’est une “Burn Machine de l’enfer”. C’est pas forcément la première idée qu’on se fait d’une LS400, mais why not. On vous a déjà parlé de la grande Lexus, mais on s’est pas forcément étalés sur la caisse en elle-même. C’est vrai qu’aujourd’hui elle a plus l’air d’une caisse de dictateur Zimbabwéen que d’un show car. Lancée en ’89, mue par un V8 4.0L de 250cv, elle avait pour cible les grandes berlines luxueuses européennes. Et il faut dire qu’elle a réussi, grâce à une fiabilité et une finition sans failles. 

Alors quand Rémy à voulu remplacer sa Golf, il s’est dit qu’une LS 400 pouvait faire une bonne base. Un aller-retour chez les grands-bretons et 2000€ plus tard, la belle était sur Montpellier. Au passage, si vous voulez une belle limo luxueuse qui arrache, achetez une LS ! On peut en trouver pour pas cher, surtout outre-Manche et c’est un plaisir à rouler ! Et à burner ! Le gazon doit s’en souv’nir, mais bordel que c’était bon ! Rémy a désactivé l’antipatinage et feu ! A faire peur à une ricaine. Donc déjà ça, c’est bien fun.

L’autre truc fun c’est que la belle est shootée par-terre. Ouais, Rémy a fait faire des boudins chez A2K Air Suspensions au Portugal. Puis il a tout monté lui-même. Et quelle gueule ! On ne le dira jamais assez, une grande routière c’est bien, une grande routière au sol c’est mieux ! Ça fluidifie la ligne ! Et puis ça tranche, on aime le mélange des genres (ouais même les trans) ! La mémère est posée sur de belles Weds Kranze Bazeira en 19′. Ah on allait oublier ! Comme c’était pas assez bas, Rémy a percé la baie moteur histoire de faire sortir les triangles. Comme ça il a un perfect fitment ! D’ailleurs la police sur le Spring, c’était lui !

Le moulin reste stock, c’est largement suffisant. Quoiqu’un petit swap 2JZ… Ok Rémi j’arrête ! Pas Rémy hein, Rémi le rédacteur. Z’ont tous le même prénom aussi, à croire que les parents avaient pas d’inspiration… La ligne inox trouée distille un joli murmure à nos oreilles, et c’est très bien comme ça. Inside, pas trop de modifs, c’est déjà un salon roulant, avec une sono de barré. Juste de quoi intégrer les commandes du kit air. Ah si, le clito de trans de 30 cm qui sert de levier de boitoto ! ‘Paraît que Rémy emballe grave avec ça. D’ailleurs on a remarqué que le ciel de toit est bombé juste au dessus, allez savoir pourquoi…

Au final, un mec au top, une caisse au top (Surtout shootée de la sorte par les talentueux Costa, Camille et Char Ly… Ah ouais, chez DLEDMV, quand on sort le matos, on fait pas à moitié !), une ambiance au top. Rémy tient à remercier A2K Suspensions pour leur taff et pôle emploi qui lui permet de nourrir sa caisse… Ah et aussi Leroy Merlin pour les outils. Que dire de plus ? Maintenant c’est à vous ! Qu’est-ce z’en pensez ? 

© Alpha Consulting, Char Ly et KΩS photography pour DLEDMV



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Spring Event #5 – La LS400 de Rémy !