Il fallait bien que ça arrive un jour. J’ai été contraint et forcé à rouler dans un S.U.V.. Et vous savez à quel point j’adore ces voitures. Je m’en vais donc vous expliquer les circonstances de cet acte malheureux ainsi que mon retour d’expérience avec toute l’honnêteté dont je sais faire preuve quand je décide d’être de mauvaise foi…

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 1

Voila maintenant quelques années que j’ai décidé de louer une bétaillère pour partir en vacances. D’une parce ça me revient moins cher que d’en posséder une, de deux parce que les caisses deviennent toujours pourries en vacances, et je préfère pourrir une voiture qui est faite pour ça, et de trois… Bah j’aurais du mal à caser une femme, 2 gosses, quelques fringues et les quelques hectolitres de bière nécessaires à des vacances réussies dans une Panda 100 HP. Je serais obligé de me passer d’un de mes gosses, voire des deux. (hum… Je vais quand même y réfléchir pour l’année prochaine…)


Je me prenais donc un break de taille moyenne pour emmener toute la famille dans des contrées lointaines pleines de sable impossible à faire partir des moquettes. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. J’avais une voiture récente que je pouvais encastrer dans un mur sans me prendre du malus, mes enfants pouvaient vomir pépouze sur les banquettes arrière sans que je leur fasse nettoyer à la brosse à dents, et ma femme pouvait enfin être à l’aise dans une voiture normale et pas dans une cacahuète dure comme du bois qui chante du Raggazzon à plein poumons.

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 2

Mais ça c’était avant. Avant que le marché automobile ne soit infesté de ces parasites que l’on nomme S.U.V.. Et oui, parce que les loueurs sont bien obligés de s’adapter au marché. Si avant on pouvait trouver encore des breaks en location à prix raisonnables, et bien cette année cela n’a pas été le cas pour moi. J’ai eu le choix. Le choix de me prendre une pilule de 300 balles pour la même période entre un break et un S.U.V.. Voila le prix de mes convictions. 300 balles. J’ai honte. Mais bon je ne roule pas sur l’or non plus… Puis 300 balles sur le cotedeboeufomètre ça fait environ une dizaine, c’est pas rien !

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 3

Alors j’ai décidé d’aborder la chose à la manière d’une coloscopie ou d’une chirurgie dentaire. Je n’ai pas le choix, donc autant que ça se passe le mieux possible. Me voila donc arrivé chez mon loueur, guettant le logo de la clé de contact. Le site m’avait promis un Ford Kuga, on va dire que c’était un moindre mal. Je demande pas non plus un Cayenne ou un XC90 PUV mais bon… Première déconvenue, me voila avec un kashkash… Kalash… Qishca… Un Nissan gris chiant. Ça aurait pu être pire, j’aurais pu avoir un Koleos. M’enfin globalement c’est la même chose. Petit tour pour confirmer que c’est bien une grosse caisse inutile, marquer les bugnes et les rayures, et en avant !

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 4

Les premiers *biiiiiiiiip* tours de *bip bip bip bip bip* roue s’avèrent un peu *biiiiiiiiiip bip bip bip* compliqués. Ça bippe de partout putain c’est insupportable ! Tu touche la poignée pour ouvrir la porte ça bippe, tu démarre ça bippe, pour peu que tu sois garé dans une place un peu serrée ça bippe, le mec devant toi freine un peu fort ça bippe, tu ouvres le coffre ça bippe, tu franchis une ligne blanche ça bippe, il me semble même l’avoir entendue bipper quand un de mes gosses a pété… ou peut-être que c’était moi… Bref ça bippe tout le temps ! J’avais déjà remarqué ça sur les autres voitures que j’avais loué, et avais déjà trouvé ça foutrement désagréable. M’enfin ce n’est pas propre aux S.U.V., mais à toutes les voitures modernes, donc passons.

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 5

Premier réflexe dans une voiture de location, rouler comme un porc pour voir ce que ça a dans le ventre. J’ai d’abord checké l’immat sur un site de vente de pièces voir ce que j’avais sous le capot. 4 cylindres  DIG-T 1.3 140ch… mouais, pas ouf… Quoique j’ai été sincèrement surpris par ce moteur. En bien et en mal. Autant le bordel est capable de cruiser à des vitesses inavouables sur autoroute avec le petit doigt sur le volant, autant le lag du turbo est si important a chaque passage de rapport qu’on a le temps de se faire cuire une omelette sur le toit vitré. A tel point que j’ai même du renoncer à certains dépassements sur petite route.

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 6

Vient le moment ou il faut charger la mule pour partir… Et la encore grosse déconvenue en ouvrant le coffre ! Mais c’est quoi ce machin ? A quel moment je dois pleurer ? Je loue exprès une « grosse » voiture pour emmener des affaires pour 10 jours et je me retrouve avec un coffre de Clio putain ! Dans l’ensemble ça ne valait pas le coup de faire une caisse aussi inutilement grosse si c’était pour lui foutre si peu de place a l’intérieur !

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 7

Bref, mon expérience S.U.V. n’a pas été des plus concluantes. Et cette fois je pourrais dire que j’aurais essayé ! Franchement mis à part faire de l’autoroute avec pas trop de bagages, je n’ai trouvé aucun intérêt supplémentaire. C’est gros pour rien, c’est pas pratique, c’est mou, c’est fade… Et au volant je me sens comme un individu lambda. Un père de famille de classe moyenne, avec une voiture moyenne, une vie moyenne… Manquerait plus que j’ai 2 gosses, un chien, que j’habite dans pavillon de banlieue, que je ne mange pas trop gras, pas trop sucré, pas trop salé, que j’aille courir 2 fois par semaine et… Ouf ! Ça va je n’ai pas de chien !

J'ai roulé 15 jours en S.U.V. (mais j'ai été forcé !) 8