Quand j’ai vu cette Alfa Romeo, j’ai pas pu m’empêcher de penser aux Porsche retravaillées par Singer chères à l’ami Rémi. Accrochez-vous, parce que le degré de boulot sur cette Giulia GT Junior est juste oufissime. Et, cerise sur le MacDo, elle roule…!

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 15

Vous connaissez Retropower ? C’est une petite boîte pas très loin de Birmingham. Leur but ? Réaliser les rêves. Que ce soit une « simple » restauration, ou carrément un restomod pour faire de la voiture de papy un missile sol-sol, les gars savent tout faire. Leurs clients ? Gordon Murray, entre autres. Ouais, y’a du level !


Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 16

Ici les gars se sont lâchés sur une Giulia GT Junior. Le petit coupé sexy de la fin des 60’s devient une arme de guerre pour aller botter le cul aux BMW badgées Motorsport. ‘Parait que c’est la demande du client ! Avec un tel cahier des charges, la vaillant Bialbero qui officiait sous le capot se voit dégagé au profit d’un 4 pattes de… 2.7L ! Oui, ça fait gros pour un 4 cylindres, mais bon, c’est comme tout, avec un peu de vaseline et de bonne volonté, ça passe.

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 17

Et ce 2.7L, il est conçu et étudié pour ne pas faire dans la dentelle. C’est un moteur de compet’ Millington, atmo, 16 soupapes, deux arbres à cames en tête, les 4 trompettes Jenvey qui vont bien, et 300 ch au cul ! La boite séquentielle SADEV 6 vitesses se prend la patate, et la transfère à un autobloc fixé sur un train de Sierra Cosworth. Ouch ! 4 disques, des jantes en 16, des Toyos prêts à fumer, et la petite puce bleue est prête à exploser tout ce qui sonne trop Bavarois ! Le travail sur le châssis est spectaculaire, et permet d’exploiter au mieux le potentiel du Restomod.

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 18

Dedans, c’est… Re-ouch ! Le niveau est juste phénoménal, la comparaison avec Singer prend ici tout son sens. Fini les ajustements approximatifs des italiens, ici tout est au cordeau. Les sièges Recaro Pole Position ainsi que tout l’intérieur adopte une touche chocolat qui contraste avec le bleu du dehors. Aucune faute de goût ! Du volant Momo à l’arceau intégré subtilement, on est très proche de la perfection.

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 19

Et dehors, bon dieu, dehors ! Le Phoenix Blue d’origine VW  sublime la caisse en lui donnant cette belle touche des 60’s. Les pare-chocs dégagent pour le look racing, et puis parce que… Ca pèse ces merdes ! Oui, car il y a ce qu’on voit, mais aussi ce que l’on ne voit pas. Des éléments de carrosserie en carbone, d’autres en alu, tout est optimisé pour la performance.

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 20

Vraiment, cette caisse, c’est la perfection. Les gars de chez Retropower ont pris le meilleur pour monter ce projet. La caisse est à tomber, légère, efficace, hors des codes… Bref, elle est unique. Encore une fois, le parallèle avec Singer est proche, et quand on connait le pedigree du préparateur Californien, c’est loin d’être un reproche ! Sauf que quand l’un est californien, l’autre est à 1h d’avion de Paris. Et nous, on se verrait bien lui emmener un française pour qu’il se fasse plaisir… Laquelle vous proposeriez ??

Alfa Romeo Giulia GT Junior Swap 2.7L - Singer à l'italienne ! 21

© Retropower