Mais quel rapport bon Dieu ?! Quel rapport entre ta Game Boy, et une Mitsubishi Lancer Evo V ? Colin McRae Rally 2.0 ! Mais où est-ce qu’il va chercher ça lui…? Bougez-pas, j’vous explique tout, ça va bien se passer !

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 1

Alors ouais, pourquoi “Passes-moi la Game Boy” ?! Non, rien à voir, Peter le proprio de la bestiole (à l’époque où le shooting a été fait, depuis il l’a revendue), n’a rien d’un geek. M’enfin, pas que je sache. Même si, comme beaucoup d’entre nous, il a commencé à faire ses armes en drift grâce à Forza. Sauf que lui ben… Il a continué ! Et d’ailleurs, vous pouvez suivre ses exploits sur sa chaîne, United Driver.

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 2


Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 3

Mais bon, ça vous explique toujours pas ce titre à la mords-moi l’nœud. Ben en fait c’est simple. Quasiment 18 piges en arrière, les caisses et moi, c’était… Voilà. Sans plus. Un peu comme ta voisine de cours. Tu sais qu’avec tu pourrais faire quelque chose avec elle, mais le déclic n’est pas encore arrivé. Pour le coup à 12 ans, mon délire, c’était la Game Boy. Et sur la Game Boy, on pouvait jouer à Colin McRae Rally 2.0.


Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 4

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 5

Rien à voir avec la qualité du gamos d’aujourd’hui, mais pour l’époque, on emmenait un paquet de pixels qui pouvait ressembler au cul d’une caisse à travers un autre paquet de pixels qui pouvait ressembler à un chemin. Avec un compteur de vitesse et une mouche qui pète en guise de bruit moteur, on avait le parfait combo pour les journées shopping de maman ennuyeuse. Et moi, je pétais tout avec la Mitsubishi Lancer !! Alors vous vous doutez bien que quand j’ai eu l’occasion de causer de celle de Peter, j’ai sauté dessus (l’occasion…).

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 6

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 7

Il s’agit donc d’une Lancer Evo V de 1998. Peter voulait cette caisse car déjà, elle est légendaire, et puis que du moment qu’il a mis ses fesses dedans, il s’est dit qu’il en voulait une. Ah ouais, on connait tous ça. LA caisse qu’il ne faut pas essayer, sinon on est addict. Eh ben en voilà un exemple.

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 8

Grâce à son 2.0L 4 cylindres turbo de 280 ch d’origine, on a l’impression de partir sur une spéciale de rallye au moindre tour de bielles. Mais bon, quand on entend “japonaise” on sait que c’est presque un crime de la laisser d’origine. Elle a donc eu droit à un petit upgrade. Bridée à 180 km/h d’origine, Peter lui fait souffler un peu plus dans les bronches pour aller chercher 330 ch. Bon, “petit” upgrade, on parle quand même de 50 ch (quasiment 20%) de plus !

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 9

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 10

330 ch, 4 roues motrices, 1,4T environ, on tient la parfaite arme pour aller chercher la concurrente, la Subaru Impreza. Mais surtout le parfait jouet pour aller faire le con dans les cols ! Et quel pied ça doit être… D’ailleurs Peter voulait continuer un peu en lui faisant un débridage du bloc, mais vu que ça tournait déjà bien comme ça, il a préféré rester soft. A part l’entretien et les quelques pièces perfs pour aller chercher les bourrins, la caisse reste stock.

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 11

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 12

Ah nostalgie… Je ne peux que remercier Peter pour cette Madeleine de Proust qu’il m’a filée. Et d’ailleurs il en profite aussi pour remercier Anthony de GT Import pour avoir convoyé la voiture depuis la Grande Bretagne (et qui s’est chargé de la revente). Bon, normalement avec ça maintenant je devrais tout péter sur la Game Boy, z’en pensez quoi ?! Ah, quoique, en vrai c’est mieux !

Mitsubishi Lancer Evo V - Passez moi la Game Boy ! 13

© DLEDMV