Sélectionner une page

Malgré les apparences le sport auto est étroitement lié à l’histoire et à l’ADN de Jaguar. Les voitures ornées du félin ont toujours posé les roues sur les circuits afin d’animer, voire même parfois dominer, les différentes séries en Touring Car, GT, endurance et même en F1. Du coup, vous ne serez pas étonné de voir débarquer le majestueux coupé XKR qui laisse tomber le smoking pour enfiler la combi et passer en mode GT3…

Chez Jaguar, on cultive la sportivité des modèles en les alignant régulièrement en sport auto, même si pour cela, on doit conserver le cuir et le bois précieux. ‘Fin, la plupart du temps, une fois passées par la case racing, les anglaises sacrifient leur luxe pour montrer qu’elle savent aussi sortir les griffes et partir à la chasse sur les différents circuits de la planète. De la formule monotype à la Silhouette, des Hunaudières à Road America,  du V8 atmo au V12 quadriturbo, du titre en ETCC au championnat de drift, Jaguar s’est offert un palmarès aussi riche que varié… puis si ça ne gagnait pas, ça faisait au moins le spectacle ! Et le show, ça aussi et surtout partie du sport auto.

C’est pour cela que quel que soit le modèle et quel que soit la discipline et les moyens, la marque n’a jamais quitté les circuits… enfin, elle s’y fait plus discrète depuis 2000, année où elle a fait son entrée en F1 avant d’être rachetée en 2004 pour devenir Red Bull Racing à partir de 2005. Depuis 2015, c’est en Formula E qu’elle s’affiche. Paix à son âme ! Entre la fin de la F1 et le début des voitures à piles, la marque s’est associée à quelques teams privés pour apporter son soutien technique et financier sur l’engagement de ses voitures.

C’est le cas de cette XKR GT3 engagée par Apex Motorsport en FIA GT3 European Sports Car. En fait, Apex Motorsport, c’est une structure fondée en 1996 par l’ancien pilote Richard Lloyd et plus connue sous le nom d’Audi Sport UK en partenariat avec VW. L’objectif était d’engager les voitures aux quatre anneaux en BTCC dès la saison 96. Dès la première saison avec la A4, Franck Biela allait rafler le doublé pilote et constructeur… En 97, l’Audi A4 et sa transmission va être affublée de lest et à la fin de la saison, elle est interdite ! Ne souhaitant pas développer de nouvelle voiture, Audi Sport UK quitte le BTCC pour rejoindre l’endurance où elle va se charger du développement et de l’engagement de l’Audi R8C, mais une nouvelle tournure d’barque en 2000. Audi Sport UK devient Apex Motorsport et va se charger d’accompagner Bentley pour le développement et l’engagement de la Speed 8. Mais une fois la victoire aux 24h du Mans en poche (en 2003), Bentley stoppe son programme et Apex Motorsport se retrouve le bec dans l’eau, sans aucun programme… Lloyd va alors essayer de revendre sa société, mais sans succès. Au bout de deux longues années, il va tenter un dernier coup.

Accompagné du pilote et homme d’affaire Harry Handkammer, il vont proposer à Jaguar un programme GT3 à partir de la nouvelle XK qui, pour l’occasion, deviendra XKR. Le constructeur accepte le programme, le financement de trois voitures officielles sous la charge d’Apex Motorsport, ainsi que la production d’une version « client » afin d’amortir l’investissement. A la fin de la saison 2007 du Championnat d’Europe FIA GT3 et du championnat britannique, la XKR GT3 fait ses premiers tours de roues en course hors classement. L’équipe met les bouchées doubles pour l’intersaison afin d’être fin prêt pour 2008. Les chronos lors des essais sont bons, le potentiel est là et la voiture fait partie des favorites pour la saison à venir.

Malgré son gabarit, le coupé affichait 1240 kg pour 510 ch offerts par son V8 de 4,2 l compressé. Pour centrer les masses, il avait été reculé dans l’habitacle et associé à une boite séquentielle 6 rapports Hewland. Maintenue par des suspensions trois voies In-Trax et stoppée par de l’AP Racing avec étriers 6 pistons et disques XXL de 375 mm (4 pistons et 330 mm à l’arrière). Pour le look je vous laisse juge, mais on voit bien que le monstre n’est pas venu pour ramasser des coquelicots !

Afin de finaliser son développement, une partie de l’équipe décide de se rendre pour des essais sur le circuit Nogaro. Mais l’avion n’arrivera jamais à destination, il s’écrase au sud est de Londres, tuant les cinq personnes à son bord, comprenant Richard Lloyd et le pilote David Leslie. Bien sûr, le coeur n’y est plus. L’équipe orpheline participera à la saison 2008 du championnat d’Europe et au début de celle de 2009 avant que le projet soit stoppé par Jaguar. En 2014, Apex Motorsport a tiré le rideau… Seules trois XKR GT3 avaient été assemblées, toutes aujourd’hui éligibles en Britcar pour le GT Challenge ou le GT Trophy et surement dans quelques années en historique.

© Silverstone Auctions