Ici on aime bien vous parler de caisses transformées pour faire… Pas du tout ce qu’elles étaient prévues de faire à la base. On vous a déjà présenté une Alfa en mode off-road, une Bugatti Veyron qui drifte, ou encore un X5 en mode vraiment salace. Aujourd’hui, on remet le couvert avec une Ferrari GT4 qui sort de sa riviera pour les sentiers battus…

Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 1

Faut quand même que j’vous avoue un truc, on est entre potes après tout. ‘Tendez je remplis mon verre de bière et on va se caler à l’apéro histoire de se mettre bien. Y’a quelques temps quand j’écrivais pas encore ici, j’en avais rien à carrer ni de Porsche ni de Ferrari. Mon délire c’était plus Lambo, BM, Jag, Alfa… Bref d’autres trucs. ‘Pis avec le temps j’ai ouvert mon esprit, et aujourd’hui j’aime bien les Porsche et v’la que je vous parle d’une Ferrari.


Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 2

Alors je vais pas vous raconter encore l’histoire de la 308, car le boss vous offre une ode à cette caisse ici. Putain ça me donnerait presque l’envie de m’en prendre une tiens… Parce que l’affaire est pas non plus hors de prix (pour qui peut se permettre d’acheter une caisse a 50 000€ hein…) et distille à travers son V8 pas mal de sensations ! C’est d’ailleurs – on imagine – un peu ça qui a donné l’idée à son proprio d’y transformer en caisse de piste.

Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 3

Mais pas de piste dans le sens circuit hein… Non, on parle de piste en terre là. Cailloux, poussière, flaques, boue, bref, tout ce qui est fun ! Pour ça exit les roues d’origine et place à des Corsa Velocita en 15 montée avec 4 Michelin XWX des familles. On accroche déjà un peu mieux hors de la route, mais 4 amortos se chargent de relever un peu la garde au sol, quand les pare-chocs avant et arrières sont modifiés afin que la 308 craigne un peu moins les surprises du tout chemin.

Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 4

Tout le bas de la caisse reçoit un genre de blaxon qui va protéger des impacts et on retrouve une méga antenne de CB histoire que Gégé puisse nous dire dans quelle tente on fait l’apéro ce soir. Malgré tout on garde un peu de confort avec tout de même la clim et les vitres électriques ! Et toujours le V8 de 3.0l qui envoie la purée pour une caisse un peu plus lourde qu’a l’origine.

Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 5

Vraiment le mélange des genres marche bien, ça lui va plutôt pas mal ! Allez, j’aurais rajouté une roue sur le toit histoire de vraiment donner l’esprit baroudeuse, mais c’est déjà largement sympa comme ça ! Et vous ? Vous vous êtes amusés a faire un peu de mélange ? Montrez nous dans les commentaires !

Ferrari GT4 Safari 1975 - En mode sale ! 6

© Bringatrailer & Signatures éventuelles