Je kiffe la Nissan R32 GTR… Performante, High-Tech, cette caisse a été une vraie révolution. Tellement au dessus du lot que son écrasant palmarès en compétition lui a valu le doux surnom de Godzilla. Bref, une icône JDM qu’on a vu accommodée à toutes les sauces, mais là les p’tits gars de chez GReddy on vraiment frappé fort !

Nissan

Le titre vous a surement semblé chelou… Mais il est pourtant correct. Effectivement, si le coupé GTR est le fleuron de la gamme Skyline, Nissan produit également des berlines familiales sous ce patronyme. C’est l’une d’elle que la team GReddy a choisi comme base pour son showcar du SEMA 2016. Et ils ne se sont pas contentés d’une “simple” transplantation cardiaque !

Nissan


Et ouais, le mythe s’effondre… A l’instar des Impreza ou Lancer, l’icone JDM qu’est la Nissan Skyline est à la base une modeste familiale qui semble sortie de chez Sushi Shop : molle et fadasse ! Faut dire que ce n’est pas spécialement une ballerine et le bloc RB20 d’origine n’est pas un foudre. Bon, ne vous faites pas  Harakiri de suite, c’est plutôt positif : en effet, quoi de mieux que de partir d’une feuille blanche pour laisser libre court à sa créativité ?


Nissan

Nos boys récupèrent donc cette berline R32 GTE et lui font enfiler un survet’… Parce qu’après ça va suer !  Pare-chocs avant Nismo avec lèvre carbone, bas de caisse et pare-chocs arrière Vertex, le tout accompagné d’une petite casquette D-Max qui achève de viriliser la ligne de l’auto. Le tout est recouvert d’un blanc OEM éclatant qui lui va à ravir… Perso je me serais arrêté là, mais bon, showcar oblige, moult stickers rappellent qu’on est là pour la réclame !

Nissan

Après le survet, on passe aux baskets… La belle est posée sur de magnifiques Advan en 18″ chaussées par le même manufacturier. Les roulettes cachent à peine un freinage complet Brembo avec étriers 6 pistons. À la suspatte, c’est KW qui s’y colle avec ses combinés V3. Le fournisseur Teuton offre également un système de gestion hydraulique de la garde au sol : utile pour éviter d’éclater sa caisse sur les dos d’ânes !

Nissan

Ainsi parée, la Nissan est prête pour un training de spartiate ! Allons donc voir ce qui se passe sous la prise d’air de capot… La réputation de GReddy en termes de pièces perfs n’étant plus à faire, on se doute bien que ça va chier ! Pour commencer solide sur les appuis, le berceau moteur accueille le mythique 6 cylindres RB26DETT de sa p’tite sœur délurée GTR. C’est déjà costaud, mais ils vont l’accommoder à la sauce hardcore avec la crème du catalogue maison !

Nissan

Première modif, et non des moindres, les deux soufflettes d’origine cèdent la place à un gros Garret T3 accompagné d’un accastillage complet GReddy : collecteur d’admission, intercooler, dump valve… La totale. Le bloc est également affuté pour encaisser le cyclone qui déboule dans ses bronches : joint de culasse et carter renforcés Tomei, soupapes titane Mine’s, radiateur d’eau et d’huile GReddy… Tout ce bordel est maintenu en place par des supports moteurs Nismo : lourd !

Nissan

Pour en finir avec la mécanique, sachez qu’elle tourne à l’E85 ! Non que les GReddy boys en aient quelque chose à cirer de Greta l’hystero, mais bien parce que la carto permet de passer les 700 boulets contre “à peine” 525 quand elle tourne au sans-plomb. À noter enfin que toute la cavalerie déboule à l’arrière sur un train de Silvia S15 couplée à un pont de GTR…  Sliiiiide !!!

Nissan

La finalité d’un showcar est d’interpeller, de marquer… C’est chose faite ! En choisissant une banale berline Nissan pour donner naissance à ce monstre esthétiquement  soft, GReddy n’aura peut être pas épaté les kékés, mais sûrement forcé le respect des connaisseurs !

Nissan

©Classicdriver.com