Tiens, une E21 ! Le monde connaît plus la BMW E30 sa petite sœur, mais le petit Sharknose mérite aussi qu’on y jette un oeil. Ca tombe bien, on est pas les seuls, Alpina aussi, ils lui ont mis jogging/baskets et l’ont appelée C1 2.3 !

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 1

Alpina et BMW, c’est une longue histoire. Le premier préparait les voitures de l’autre en course, puis est finalement devenu un constructeur à part entière. Raisons administratives ou pas, mérite-t-il son statut ou pas, quoi qu’il en soit et n’en déplaise aux experts diplômés de Facebook, c’est un constructeur. Attendez, j’me calme avant de poursuivre, parce que y’en a un paquet qui viennent nous dire qu’Alpina n’est pas vraiment un constructeur, et bla et bla et bla… Bref !

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 2


Tout ça pour vous dire que lorsque la BMW E21 pointe le bout de son nez de requin en 1975, les gars de chez Alpina la regardent avec amour. Il y a eu la diabolique B6 2.8L et à partir de 1980 la C1 2.3L. Au rayon des modifications, on cause bien-sûr du bloc. Le M20B23, L6 2.3L de 143 ch à injection d’origine gagne 32 ch grâce a des pistons modifiés, arbre à cames plus agressif, et du travail sur les têtes de cylindres. Ce qui n’est… Pas le cas du modèle présenté en photos.


Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 3

Cet exemplaire arbore une rampe de 3 carbus double-corps qui pourrait (et je dis bien POURRAIT) être d’origine Alpina sur une série très rare a carbus, mais on a pas l’info. On serait donc sur la modif mécanique des internes by Alpina, mais avec une injection qui aurait dégagé. Le tout pour 171 ch et un 0 à 100 bouclé en 7.9s. Ce qu’on sait par contre, c’est que les préparateurs proposent souvent des produits “à la carte”, donc c’est pas forcément étonnant de trouver des configs un peu plus exotiques.


Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 4

Donc pour la jouer simple, la C1, c’était l’intermédiaire entre la 323i et la bestiale B6 2.8L. Mais bon, y’a pas que le moulin qui compte ! La boîte 5 envoie la ouache à un pont autobloc’ en 3.64 puis aux roues arrières chaussées des magnifiques jantes Alpina en 15. Les trains sont modifiés pour un meilleur toucher de route, ce qui permet à la C1 d’avoir moins de roulis que la 323i. Dehors d’ailleurs, on peut vraiment parler de jogging. Le kit Alpina comprend la lame avant, le béquet et surtout les peintures de guerres associées à la couleur rouge pétante. Pas de doute, en 82, si vous voyiez ce truc arriver dans l’rétro, c’était cligno à droite et on se rabat !

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 5

Si on passe dedans, c’est du même niveau que le reste. Volant 4 branches spécifique, compteurs, pommeau de levier de vitesse et sièges aux couleurs de la firme de Buchloe. L’œil averti aura remarqué les 3 manos additionnels au dessus de la console centrale histoire de veiller sur le gazier tout en croisant à 220 sur l’autobahn. Un arceau prend place histoire de tenter de vous sauver en cas d’excès de confiance, allez savoir s’il a été mis en place par Alpina, nous on s’en fout un peu !

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 6

Putain mais quelle gueule ça devait avoir à l’époque ! Parce que j’en vois rire là au fond ! Ouais, ‘faites pas les malins ! J’vous entends d’ici “ouais mais 170 ch, ça doit être un veau ton bordel rouge là !”. C’est sûr que comparé a ses homologues actuelles, la puissance peut faire sourire, car si on prend son équivalent en 2021, la B3 envoie 462 ch a ses 4 roues motrices pour…  Plus d’1,8T ! En 82, la C1 2.3 c’est à peine 1,1T, un moulin rajeur, propulsion, pas d’ABS ni d’ESP, la bite, le couteau, et le couillomètre en titane !

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 7

Car oui, ‘fallait en avoir une paire pour emmener cette caisse. En face la concurrence n’était d’ailleurs pas la même qu’aujourd’hui. Audi était dans la place depuis à peine 10 ans et déboulait tout juste avec ses Quattro, Mercedes s’occupait du cul des papys, Jaguar aussi, les français étaient les rois des petites sportives, et les ricains s’occupaient de la ligne droite.

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 8

Pour trouver une caisse aussi fun et polyvalente avec 6 cylindres, on allait chercher de l’Alfa ou de la japonaise. Ah ouais, une autre époque j’vous dis ! V’la de la caisse qui envoie du gras en tout cas ! Alors, prêts à enfiler le jogging ?

Alpina C1 2.3 1982 - Sharknose en jogging ! 9

EDIT : Après avoir eu contact avec Olivier, l’ancien proprio de la caisse, on vous donne d’autres éléments plus précis que ceux qu’on a trouvé via nos sources. La caisse est d’origine une 323i qui a été préparée par Jean-Claude Giroix (JCG) le fondateur du non moins connu Garage du Bac, importateur exclusif Alpina pour la France pendant près de 40 ans. Donc ce n’est PAS une Alpina d’origine, mais bien une 323 JCG. Au programme on retrouve une admission par 3 doubles carbus Weber de chez Viktor Günther Sport (VGS) spécialiste allemand de la carburation. L’idée c’était d’aller chercher des chevaux pour compenser l’écart de chevaux entre 320/6 et 323i. Elle arbore une déco full Alpina, ce qui fait d’elle un modèle très rare d’E21 même si ce n’est pas une vraie Alpina. Merci à Olivier pour le temps qu’il a pris à nous fournir ces explications, vous verrez peut-être une autre de ses BMW passer par chez nous…

© Scuderia Sportiva Colonia