Quant t’entends Mazda, y a Rotary qui va avec… Si ce bon vieux Sefyu Molotov avait taffé au service marketing du constructeur Nippon, ça aurait fait un pur slogan ! Aucun un autre constructeur n’a autant cru dans la technologie Wankel, de la pionnière Cosmo à la dynastie RX-7 en passant par la mythique 787B, on peut dire que c’est la spécialité maison !

Mazda

Au milieu de ce Panthéon de screamers qui firent le bonheur des marchands d’huile à travers les âges se trouve ce craquant petit chainon manquant : la RX-3. Produite de 71 à 78, ce petit coupé populaire résume à lui seul la philosophie de l’industrie Japonaise dans les 70’s : plagiat et miniaturisation ! En y ajoutant la Mazda Touch : un p’tit bi-rotor sous le capot !

Mazda


Plagiat oui, car on ne vas pas se mentir, à l’instar des Celica ou Skyline contemporaines, les Nipponnes de l’époque pompent pas mal de codes esthétiques aux Muscle Cars U.S, mais en format rikiki ! Force est de constater que la sauce soja prend plutôt bien, il a de la gueule ce petit fastback, un mash-up entre Mad Max et Sankukaï.


Mazda

D’autant plus que ce modèle 74 a été coursifié dans un style typique de l’époque : chromes virant au noir mat, fender flares, pare-chocs supprimés, becquet queue de canard et spoiler rase bitume Works : la totale ! Si l’on ajoute à ça la mythique livrée Advan rouge et noire qui rappellera bien des souvenirs au fans de JGTC, on obtient un racer badass à souhait !

Mazda

Badass, c’est bien le terme qui définit cette petite Mazda. D’autant plus que la petite teigne d’à peine 4 mètres et 880kg est bien vissée au sol ! Les roulettes AME de 15 pouces en 9 à l’avant et 10 à l’arrière lui assurent des appuis solides et renforcent sont look trapu. Ironie du sort, elles sont chaussées de semi-slicks… Nitto ! Bon, sur une caisse stickée Advan, c’est un peu comme monter du Michelin et claquer un covering Pirelli quoi !

Mazda

Mais ne chipotons pas, de toute façon les boudins vont vite faire pool, il sera toujours temps de chercher la cohérence à ce moment là ! Car oui, effectivement, comme le laisse penser sa face avant généreusement échancrée, il y a un sacré bordel qui se cache sous le capot de cette Mazda. Un look racing c’est bien, les perfs qui vont avec c’est mieux !

Mazda

Notre RX-3 a reçu une modif au moins aussi efficace que les fender flares sur un racer de ce type : la greffe d’un bloc plus récent pioché dans la banque d’organes du constructeur. La config ultime, le look de la oldschool, la patate du moderne ! Et en plus sans dénaturer la particularité de la caisse puisque c’est un autre rotary, issu d’une Mazda RX-7 FD, qui a été swappé !

Mazda

Les 112 poneys d’origine sont loin ! Gavé par un turbo Borg & Warner, le Wankel sort désormais 400 bourrins ! La cavalerie transite via une boite 5 pour débouler sur un pont rigide Ford de 9 pouces : un vrai drag cette pompe à feu ! Pour lester un peu l’arrière, un gros réservoir alu compétition et la batterie viennent squatter le coffre.

Mazda

Déjà terreur des circuits à sa naissance, le coupé Mazda est devenu un véritable monstre. L’habitacle a été traité avec la même philosophie que le reste de la caisse : compète et mix d’époques ! Deux baquets Mazdaspeed récents et un dashboard digital côtoient un volant Momo et un shortshift bien rétros : classieux !

Mazda

Au final ce projet est un cocktail détonnant. Mélangeant habilement les touches oldschool et les éléments modernes, mais surtout bénéficiant d’un swap qui a du en calmer plus d’un au GP des feux rouges, cette Mazda en impose sévère ! Radical, mais sans pour autant dénaturer la base, j’adore !

Mazda

©Bringatrailer.com